À propos des noctambus

PRÉSENTATION DE L’ASSOCIATION

L’ « Association Noctambus » était à l’origine une commission interparlementaire des Parlements de Jeunes de Meyrin, Vernier et Ville de Genève.

L’ « Association Noctambus » est une association à but non lucratif composée d’une Assemblée générale, à laquelle chaque commune (72) bénéficiant du service nocturne est représentée, et d’un Comité, composé de membres issus de l’Assemblée générale chargé de suivre le travail de la Direction.

Cette dernière, l’organe exécutif des Noctambus, effectue divers mandats : d’abord venant des communes, qui sont représentées par la Direction auprès des TPG, et ensuite venant des TPG, qui sous-traitent à la Direction notamment la communication et le sponsoring, le travail de prévention des modératrices et modérateurs sur le terrain, et les services-manifestations.

Les Noctambus sont devenus un produit connexe de l’offre des Transports Publics Genevois. Ces derniers sont donc en dernier ressort les responsables du service nocturne. Ils sont notamment en charge de l’exploitation et en garantissent le bon fonctionnement global. Ils effectuent également le lien avec les sociétés privées de transport et fournissent des surfaces publicitaires.

VOS CONDITIONS DE TRANSPORTS

1 / Conditions de transport, modifications valables dès le 1er mars 2014

Dans sa séance du 24 février 2014, le conseil d’administration des TPG a validé diverses modifications des DRT-tpg (dispositions règlementaires pour le transport de voyageurs, de bagages et d’animaux sur le réseau des Transports Publics Genevois), applicables dès le 1er mars 2014. Dès lors, le transport des vélos ne sera plus limité aux seuls dimanches et jours fériés mais sera possible en tout temps, à condition que la place le permette et qu’il ne gêne pas les autres voyageurs, et sur l’ensemble de nos lignes, comme c’est déjà le cas depuis juin 2011. Les vélos seront transportés au plein tarif ou au tarif réduit, si le voyageur en bénéficie. Cette modification permet de nous aligner sur la législation en vigueur de longue date sur les réseaux des autres villes de Suisse.

Par ailleurs, le transport des boissons se voit limité aux contenants fermés et la consommation de nourriture aux petits encas tels que fruits ou barres chocolatées.


2 / Articles modifiés

Art. 42 Interdictions diverses sur le réseau tpg

Sur l’ensemble du réseau tpg, il est interdit à toute personne, sous peine de sanctions (art. 55 et ss), de gêner ou d’entraver l’activité des tpg, en particulier :

 1 / En consommant des pique-niques et autres repas à l’emporter, à l’exception des petits encas tels que notamment fruits ou barres chocolatées.
 2 / En montant avec des boissons ouvertes ou en les consommant à bord des véhicules; ou en y entrant avec des liquides dans des contenants, en verre notamment, pouvant servir de projectiles, sauf s’ils sont transportés en toute sécurité et protégés contre d’éventuels chocs.

Art. 54 Vélos et autres moyens de locomotion à deux roues non motorisés

1 / Les vélos et les autres moyens de locomotion à deux roues non motorisés sont transportés au plein tarif, ou au tarif réduit si le voyageur en bénéficie, dans les véhicules tpg sur l’ensemble du réseau, à la condition que la place le permette et qu’ils ne gênent pas les autres voyageurs.
2 /  Les tandems, vélos horizontaux ou munis d’une remorque et autres véhicules à deux roues encombrants ne sont pas admis.
3 /  Les vélos repliés rendus peu volumineux sont admis et transportés gratuitement à bord des véhicules, à condition qu’ils ne causent aucune gêne aux autres voyageurs.
4 /  Durant le trajet, le cycliste doit rester à côté de son vélo en assurant sa sécurité et sa stabilité. Il assume l’entière responsabilité des dommages occasionnés aux autres voyageurs, aux tpg ou à lui-même, dans les limites de la loi.

En savoir plus?

D'autres questions?La version complète des DRT-tpg mises à jour est accessible dès aujourd’hui sur le site internet des tpg :